Nissan Juke : nouvelle motorisation hybride

Le Nissan Juke se voit maintenant décliné en hybride grâce à l’association d’un moteur essence et d’une machine électrique. Focus sur cette nouvelle motorisation.

Alliance Renault-Nissan

Cette solution de motorisation est le résultat de la synergie entre les deux constructeurs. Le moteur essence est un 1,6 litre développé par Nissan, il développe 94 chevaux et 148nm de couple. Le japonais fourni également à ce Juke Hybrid la machine électrique principale de 39kW (49 chevaux) et 208nm de couple. Du côté français de l’alliance, Renault fourni l’alterno-demarreur de 15kW (20 chevaux), l’onduleur et la batterie refroidie par eau de 1,2 kWh, ainsi que la boîte de vitesses.

Cette boîte de vitesses française est innovante. Elle utilise des embrayages à crabots au lieu des bagues de synchronisation conventionnelles pour passer les 4 rapports « ICE » (moteur à essence) et les 2 rapports « EV » (moteur électrique). Pour réduire les frottements, elle n’utilise pas d’embrayage car tous les démarrages se font en électrique.

Nissan annonce avoir un Juke Hybrid plus efficient de 40% en ville et 20% en cycle mixte. La consommation relevée par le constructeur est de 5,2l/100km.

Gestion des modes de propulsion

La motorisation choisie les différents types d’hybridation possibles (série, parallèle, série-parallèle) afin d’être la plus efficiente. Cela se fait en fonction des besoins du conducteur sans intervention. L’objectif est de donner des accélérations réactives et de faibles émissions.

Il sait rouler en 100% électrique jusqu’a 55km/h, le conducteur peut forcer le véhicule à rester sur ce mode de propulsion électrique.

Freinage régénératif

Ce Juke Hybrid se recharge par une récupération d’énergie au freinage. La fonction « Regenerative Cooperative Brake » associe le freinage régénératif et le freinage à friction traditionnel pour en obtenir une récupération d’énergie efficace sans dénaturer la sensation de freinage. Nissan inclut sur ce Juke Hybride son système de e-Pedal qui permet de faire ralentir le véhicule grâce à la récupération d’énergie jusqu’à atteindre 5km/h. Pour l’arrêt complet du véhicule, il faudra appuyer sur la pédale de frein.

Modes de conduite

Le sélecteur de mode de conduite permet de choisir entre Eco, Normal et Sport. Cela modifie l’assistance de direction, le fonctionnement de la climatisation et la réponse de la pédale d’accélérateur mais aussi le fonctionnement du freinage régénératif et l’état de charge de la batterie. En mode sport par exemple, le freinage récupère un maximum d’énergie pour la prochaine accélération.

Plastique hybride

Ce Juke Hybrid se distingue par quelques éléments comme les badges hybrides, une calandre plus petite et plus aérodynamique. Le dessous des pare-chocs a été optimisé pour améliorer le flux d’air, il en va de même pour le spoiler, les déflecteurs des passages de roues ou encore l’essieu arrière qui reçoit un carénage. Il est chaussé de nouvelles jantes de 17 pouces ou des jantes aérodynamiques bicolores de 19 pouces.

L’instrumentation se voit revue pour être adaptée à cette nouvelle motorisation, l’écran central adopte un nouvel affichage permettant de visualiser les flux d’énergies. Le coffre est de son côté amputé de 68 litres à cause de la batterie, il fait maintenant 354 litres. Cependant, avec les sièges arrière rabattus, le volume offert par le coffre reste le meilleur de la catégorie avec 1 237 litres.